Gestion de la croissance du chiot
Accueil / Alimentation naturelle 101 / Nutrition / Croissance du chiot
Avantages  |  Transition  |  Alimentation crue  |  Jeûne  |  Croissance du chiot
Mise bas chez la chienne  |  Croissance du nourrisson

Vous venez d’acquérir un nouveau chiot et désirez lui offrir ce qu’il y a de mieux pour sa croissance ? Vous faites certainement le meilleur choix qui s’offre à vous pour le bien-être de votre petit trésor en choisissant KARNIVOR pour l’alimenter. Comme la période de croissance est une étape cruciale, nous avons cru bon vous aider en vous donnant les informations qui vous permettront d’établir la bonne quantité à servir à votre petit glouton.

Afin d’assurer la bonne santé du système squelettique de votre animal en pleine croissance, il est primordial de procéder au suivi de la vitesse de croissance du chiot. En effet, il est clairement démontré que les problèmes d’ordre squelettique (ex. dysplasie de la hanche) sont liés à la suralimentation. En d’autres mots, le chiot trop nourri grandit trop rapidement. Ce fait est vraiment normal puisque dans la nature il y a restriction alimentaire chez tous les carnivores. À noter qu’il n’y a jamais de restriction de qualité. Les jeunes sont toujours nourris d’aliments de haute qualité, mais en quantité restreinte puisque les jeunes sont rarement nourris à satiété tous les jours.

Évaluation de la vitesse de croissance du chiot :

Afin d’établir la vitesse de croissance de votre animal, il est primordial de procéder au suivi du gain de son poids. Votre chiot devrait grandir au rythme suivant : 1 à 2 gr/jour/lb de poids adulte. On pourrait dire que 1 gr/jour/lb de poids adulte est la limite inférieure tandis que 2 gr/jour/lb de poids adulte serait la limite supérieure.

Exemple : Votre chien pèsera adulte 50 lb ; la croissance de votre chiot devrait suivre le rythme de 50 à 100 gr/jour.

Il est bien évident que si vous ne connaissez pas quel poids final atteindra votre animal, il sera difficile de bien gérer sa croissance.

Afin de faire ce suivi, vous devez prendre le poids de votre chiot à chaque semaine, la même journée, avec la même balance. Une façon simple de procéder est de prendre votre chiot dans vos bras et de vous peser avec lui. Après avoir soustrait votre poids, vous obtenez le poids de votre chiot. En soustrayant le poids de la semaine précédente, vous obtiendrez le gain de poids pour la semaine en cours. Il suffit par la suite de diviser le chiffre obtenu par 7 jours pour obtenir le gain moyen quotidien. Si vous prenez le poids dans un temps plus allongé, exemple 10 jours, vous n’avez qu’à diviser le gain de poids par le nombre de jours qui sépare les deux prises de données.

Il est important d’ajuster la quantité d’aliment Karnivor servi en fonction de l’atteinte de l’objectif du contrôle de la vitesse de croissante. Le tableau de ration quotidienne pour les chiots que nous proposons est un guide, et seulement un guide. Chaque animal est différent et il évolue dans un environnement différent. IL n’y a donc pas ration idéale pour un poids donné, ceci n’est pas une science exacte. Le chiot consomme environ pour l’équivalent du double de son poids.

Alimentation du chiot en pleine croissance

Pour établir correctement la ration quotidienne du chiot en pleine croissance :

  1. Établissez la quantité de mets Karnivor à servir quotidiennement à votre chiot en fonction de son poids.

    Tableau 1 : Ration quotidienne Karnivor en fonction du poids du chiot

    Chiot en croissance Chien adulte inactif Ration quotidienne à servir
    5 lb 10 lb ½ boulette
    10 lb 20 lb 1 boulette
    15 lb 30 lb 1 ½ boulette
    20 lb 40 lb 2 boulettes
    25 lb 50 lb 2 ½ boulettes
    30 lb 60 lb 2 ¾ boulettes
    35 lb 70 lb 3 boulettes
    40 lb 80 lb 3 ½ boulettes
    50 lb 100 lb 4 boulettes

     
  2. Pesez votre chiot à chaque semaine afin de faciliter l’évaluation du besoin alimentaire quotidien de votre animal. Si votre animal n’atteint pas l’objectif de croissance en fonction de son poids final, ajuster la ration quotidienne. Adaptez toujours la quantité servie en fonction du gain de poids hebdomadaire. C’est un ajustement constant, si le chiot ne prend pas assez de poids en fonction de sa race, augmenter la ration. S’il grandit trop rapidement et que le gain de poids est supérieur à ce qu’il devrait être, diminuez la ration.
     
  3. Servez l’aliment Karnivor au chiot en deux repas par jour.
     
  4. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.
     
  5. Règle générale, le chiot consomme l’équivalent d’au moins 2 fois son poids, ce qui n’est pas le cas d’un chien adulte inactif.

Lorsque votre chiot atteindra la ration quotidienne qu’il consommera lorsqu’il aura atteint son poids adulte, cessez d’augmenter la ration quotidienne et réajustez au besoin en fonction du gain ou de la perte de poids. Par exemple, un chiot qui atteindra 100 lb à l’âge adulte consommera théoriquement, à 50 lb de poids corporel, ce qu’un adulte de 100 lb consomme. Dès ce moment, vous n’augmentez plus au-delà de 4 boulettes (à moins que le chiot soit très actif et que le gain de poids quotidien ne soit pas suffisant).

L’ajustement de la ration quotidienne en fonction du gain de poids hebdomadaire constitue la façon de procéder la plus fiable puisque cette méthode tient compte de tous les aspects (environnement, métabolisme, race, comportement, activités) qui influencent la croissance de l’animal.

Dans le livre « Nutrient Requirements for Dogs and Cats », écrit par le National Research Council 2006, page 39, on retrouve les données qui suivent dans le Tableau 2. Elles peuvent vous servir de guide pour mieux évaluer la vitesse de croissance de votre chiot.

Tableau 2 : Recommendations pour la croissance des chiens de grandeurs différentes

  Race de grandeur médium
(poids de 20 Kg à maturité)
Grande race
(poids de 35 Kg à maturité)
Race géante
(poids de 60 kg à maturité)
Âge
(mois)
Poids
(kg)
% du poids
à maturité
Poids
(kg)
% du poids
à maturité
Poids
(kg)
% du poids
à maturité
1 1,8 9 2,5 7 3,6 6
2 4,4 22 7 20 8,4 14
3 7,4 37 12,3 35 15,6 26
4 10,4 52 16,8 48 22,8 38
6 14 70 22,8 65 36 60
12 19 95 30,8 88 48 80

Exemple du suivi des poids avec une portée de chiots à notre chenil.

À l’été 2009, notre chienne Tina, de race husky sibérien, a eu une portée. Nous avons décidé de prendre toutes les données sur la croissance des chiots afin de vous permettre de mieux comprendre comment faire le suivi de la croissance de votre propre chiot.

La plupart d’entre vous deviendront propriétaires de leur nouveau chiot lorsqu’il sera âgé d’environ 7 ou 8 semaines. En ce qui nous concerne, nos chiots sont demeurés avec leur mère jusqu’à 16 semaines. Seuls deux d’entre eux furent vendus à 15 semaines et demie.

Cette période avec la mère est caractérisée par le fait qu’elle participe activement à l’alimentation de sa portée. En effet, elle régurgite ses repas instinctivement lorsque les chiots quémandent de la nourriture. Concrètement, il devient assez difficile de gérer la croissance des plus gloutons, car ils sont toujours les premiers à ingérer ce que la mère régurgite et ce, en dépit du fait qu’ils ont déjà reçu deux repas Karnivor par jour.

Chez Aliments Karnivor, tous nos chiots sont nourris depuis 1990 à raison de 2 repas par jour. L’alimentation à base de viande crue permet une telle gestion des repas, car leur densité énergétique haute en protéines et en matière grasse est suffisamment élevée pour combler les énormes besoins d’énergie des chiots en croissance en deux repas.

Pendant cette période, la mère n’était nourrie qu’une fois par jour, soit le soir tout de suite après les chiots. Normalement, elle régurgitait une partie de son repas dans les 5 minutes suivant sa consommation.

Les chiots ont d’abord été nourris en groupe puis individuellement, dès qu’ils sont devenus assez grands (vers 9 semaines), chacun pouvant consommer à satiété pendant une courte période de temps. Dès que le petit se désintéressait de son plat, on offrait à manger à un autre. En aucun temps, de la nourriture n’était laissée dans l’enclos. Voici le Tableau 3 qui compile l’ensemble des prises de données.

Tableau 3 : Gain de poids (Kg) des chiots de la portée de Bordeau et Tina, de l’âge de 7 à 16 semaines

Âge
(semaines)
Sexe 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Date (en 2009)   11 sept 18 sept 25 sept 02 oct 09 oct 16 oct 23 oct 30 oct 06 nov 13 nov
Jackson 5 5,82 7,00 8,18 9,72 10,45 12,50 13,71 14,20 15,40 N/A
Billie Jean 4,52 5,40 6,39 7,62 8,18 9,48 10,16 11,80 11,10 12,10
Tockay 5,27 6,28 7,75 8,91 10,10 10,10 12,33 13,20 13,90 16,60
Chablis 4,38 5,13 6,07 7,20 7,73 8,94 10,26 10,80 11,00 13,00
Demetan 4,56 5,38 6,45 7,35 8,97 9,67 10,84 11,80 12,40 N/A
Légende 4,43 5,10 6,22 6,95 7,95 8,86 9,94 10,70 11,00 12,60
Passe-Partout 4,50 5,25 6,45 7,42 8,40 9,50 10,32 11,20 11,40 12,30
Bobinette 4,77 5,78 6,82 8,15 8,85 9,97 10,86 12,00 12,10 12,70
Mini-Fée 4,28 5,15 6,25 7,33 8,50 9,25 10,49 10,80 11,10 12,60

En examinant le Tableau 3 analysant le gain de poids en fonction du temps, on constate que le gain est relativement constant pour l’ensemble des chiots. À 3 mois, soit 13 semaines, le tableau du National Research Council indique que les chiots devraient avoir atteint 37 % de leur poids adulte.

Les résultats que nous avons compilés indiquent un poids moyen de 10,41 kg pour les femelles, soit 23 lb, ce qui correspond à 46 % de leur poids final adulte de 50 lb. Pour les mâles, le poids moyen est de 13,02 kg, soit 28,7 lb, soit un pourcentage de 47,8 % de leur poids adulte.

Ces valeurs sont nettement supérieures à ce que le tableau du NRC propose. Bien évidemment, la présence de la mère vient grandement influencer la vitesse de croissance des petits. On pourrait qualifier « d’explosive » la croissance des chiots pendant cette période. Il est important de souligner le fait que la croissance n’est soutenue que par une séquence de 2 repas par jour et qu’il n’est pas nécessaire de nourrir les chiots en croissance 3 fois par jour.

Le Tableau 4 est une compilation des gains quotidiens moyens exprimés en grammes pour chacune des semaines, de l’âge de 7 à 16 semaines.

Tableau 4 : Gains quotidiens moyens par jour en grammes de la 7e semaine à la 16e semaine

  Semaine
  Sexe 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Jackson 5 167 169 169 220 104 293 173 70 171  
Billie Jean 148 126 141 176 80 186 97 234 -100 143
Tockay 147 157 353 166 170 0 319 124 100 386
Chablis 121 108 134 162 76 173 189 77 29 286
Demetan 133 118 153 129 231 101 167 137 86  
Légende 120 96 159 105 142 131 154 109 43 229
Passe-Partout 139 108 171 139 140 157 117 126 29 129
Bobinette 117 145 148 191 100 160 127 163 14 86
Mini-Fée 121 125 157 154 167 107 177 44 43 214

Comme expliqué précédemment, le gain quotidien pour une femelle sibérien en croissance devrait être entre 50 et 100 grammes, considérant le fait que la femelle devrait atteindre 50 lb à l’âge adulte, alors que pour un mâle devant atteindre 60 lb, le gain devrait être de 60 à 120 gr.

Encore une fois, les données du Tableau 4 vont dans le même sens que la conclusion précédente. La croissance est rapide de sorte que mâles et femelles dépassent presque toujours la limite supérieure de gain quotidien de 2 gr par jour par livre de poids adulte, soit 100 gr pour les femelles et 120 pour les mâles. Les plus gloutons, les deux mâles Jackson 5 et Tockay, sont souvent les premiers à consommer la nourriture régurgitée par la mère. Quant aux femelles, Bobinette, Chablis et Démétan sont probablement les plus compétitives des femelles en ce qui a trait à la consommation d’aliments.

La croissance des chiots est le résultat de l’ensemble des paramètres qui les influencent. En ce qui concerne nos petits trésors, ils sont toujours avec leur maman qui s’est affairée à les nourrir, en plus de moi-même qui les ai nourris avec beaucoup de patience.

Pour le reste, l’automne 2009 fut magnifique jusqu’à cette période de 16 semaines. Les chiots n’ont pas trop dépensé d’énergie à lutter contre le froid et la pluie.

Et maintenant la suite, la période cruciale de l’adolescence

Dans leur environnement naturel, l’ensemble des animaux mettent bas au printemps, à l’endroit où ils sont nés. Ils grandissent à une vitesse très rapide qui leur permettra d’atteindre un poids corporel suffisamment élevé pour passer l’hiver sans problème, s’ils vivent au Nord, ou pour passer la saison sèche, pour les pays du Sud. Qu’en est-il de nos chiens domestiques?

À notre chenil, les chiens s’entraînent et sont en compétition en hiver. Les naissances sont en général prévues pour le printemps ou tôt dans l’été. Comme nos chiens vivent dehors à l’année, nous pouvons donc observer quel effet l’environnement aura sur leur croissance.

La prise de données relatives au gain de poids des jeunes chiots, de l’été à l’automne 2009, nous a permis de constater que la croissance des chiots était très rapide.

Que se passe-t-il en hiver?

Tina, la mère, fut retirée de l’enclos où vivaient les chiots à la fin du mois de novembre 2009. Malgré le fait qu’ils ne bénéficiaient plus de la nourriture régurgitée par leur mère, de la fin novembre à la fin décembre, la croissance des chiots fit un dernier pas de géant. On peut constater ce fait en se référant au Tableau 5 ci-dessous. À noter que Jackson 5 et Demetan ont été vendus en novembre, raison qui explique pourquoi leur poids respectif n’apparaît plus.

Tableau 5 : Poids des chiens pendant l’hiver

  Sexe 18-déc-09 31-déc-09 03-févr-10 11-mars-10 09-avr-10 28-mai-10 06-août-10
Jackson 5 N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A
Billie Jean 16,3 17,8 18,2 18,3 18 19 19,5
Tockay 20,8 22,4 23,4 24,6 24,9 27,4 26,9
Chablis 15,6 16,6 17,7 20,1 18 19 19,5
Demetan N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A
Légende 15,6 17,7 16,7 17,3 18,4 17,4 19,3
Passe-Partout 16,2 18,7 18,4 18,3 18,8 17,8 19,5
Bobinette 15,3 17,9 18,1 18,5 19,2 18,7 19,4
Mini-Fée 16,1 16,4 17,4 17,6 18,7 18,3 18,5

En consultant le Tableau 5, vous remarquerez que le poids des chiots demeure à peu près stable pour le reste de l’hiver. Durant cette période, on observe un phénomène intéressant. Les chiots ne grandissent plus, ne faisaient que cumuler du gras sur leur corps. À partir de la fin décembre, soit à 5 mois, les chiots ne se verront offrir qu’un seul repas de viande Karnivor par jour, soit le soir. Au matin, on leur offrira une soupe chaude composée de ¾ de litre d’eau chaude agrémentée d’un peu de viande ou de foie, question d’ajouter un peu de saveur au bouillon. Le but étant ici de les hydrater, car ils vivent dehors et l’eau est gelée. La ration de viande qu’ils reçoivent le soir correspond à ce qu’un adulte inactif consomme au quotidien.

Nous observons ainsi que le temps froid de l’hiver, combiné à la courte durée des jours par opposition aux nuits, freinent grandement la croissance osseuse.


Billie Jean en mars 2010

Billie Jean en septembre 2010


Tockay en mars 2010

Tockay en septembre 2010


Chablis en mars 2010

Chablis en septembre 2010


Légende en mars 2010

Légende en septembre 2010


Passe-Partout en mars 2010

Passe-Partout en septembre 2010


Bobinette en mars 2010

Bobinette en septembre 2010


Mini-Fée en mars 2010

Mini-Fée en septembre 2010

Les photos de mars 2010 démontrent que les chiots sont loin d’être maigres ou rachitiques. Il y a toutefois Chablis, qui est définitivement trop grasse : elle pèse 20 kg comparativement à 18 kg pour ses sœurs. Au toucher, je lui ai attribué un indice corporel de 5. Un indice de 3 correspond à ce que je recherche pour faire des courses de distance. L’indice 1 correspond à un chien rachitique.

Les photos de septembre 2010 illustrent la croissance des chiots. Fait à noter, leur poids corporel n’a que légèrement changé de la fin décembre 2009 au mois d’août 2010. On peut donc résumer leur croissance en mentionnant qu’ils ont grandi de manière très rapide pendant les 6 premiers mois, suivi d’une pause par la suite. La croissance osseuse a ensuite repris l’été suivant.

Le même phénomène a pu être observé avec un chien nommé Toyo, né à l’été 2008.


Toyo en avril 2009

Toyo en juin 2009

Une première photo de Toyo, prise en avril 2009, nous le présente à la fin de l’hiver, un hiver québécois typique, cette fois-là. La photo est prise alors qu’il est en apprentissage sur le carrousel. Toyo apparaît petit, trapu et assez court sur pattes. En plus, son poil d’hiver le fait paraître d’autant plus rondelet.

Puis, une nouvelle photo de lui, prise à la fin de juin 2009, alors qu’il a 10 mois et demi, le présente, cette fois, élancé, haut sur pattes, presque maigrichon. En plus, sans son sous-poil d’hiver, il ne ressemble plus du tout à ce qu’il avait l’air en avril.

Il est intéressant de constater que la mue des chiots s’effectue au printemps, après la deuxième poussée de croissance. La croissance osseuse s’est clairement réalisée en deux temps, séparée par une pause qui correspond à la saison hivernale, une pause bénéfique à l’ossature, car au cours de cette période, elle peut subir une certaine calcification.

Comme votre chiot ne vit probablement pas dehors, nous croyons qu’il est impératif que vous contrôliez le gain de poids de votre chien en croissance. Ainsi, vous garderez un œil attentif sur la vitesse de croissance de son ossature, lui assurant ainsi une santé osseuse pour la vie.

De notre point de vue, la grande majorité des problèmes osseux, telle la fréquente dysplasie de la hanche, sont en réalité des problèmes de suralimentation et de croissance osseuse trop rapide. La santé de votre animal nous tient à cœur et nous désirons vous éviter de tels problèmes. Vous devez toutefois vous impliquer dans la solution si vous voulez avoir un chien en santé et heureux longtemps.

Plan du site

Nos produits
Alimentation naturelle 101
Qualité et expertise
Galerie
Témoignages
Contact
Avantages Karnivor
Formules chien Formule chat
Autres produits
Ingrédients Formats offerts Prix
Analyses
Nutrition Les chats
F.A.Q.
Trucs de Caroline
Actualités
Mot de la présidente
Permis et certifications Chenil Niikeenuk
Enquête Karnivor
Photos
Vidéos
Chiens
Chats
Contact
Points de vente

Siège social
649, 2e Rang
Sainte-Hélène-de-Bagot, QC
Canada  J0H 1M0

Téléphone : 450-791-2250
Télécopieur : 450-791-2545
info@karnivor.ca

Facebook
Suivez-nous sur Facebook