Pourquoi
le jeûne?
Accueil / Alimentation naturelle 101 / Nutrition / Pourquoi le jeûne?
Avantages  |  Transition  |  Alimentation crue  |  Jeûne  |  Croissance du chiot
Mise bas chez la chienne  |  Croissance du nourrisson

Les chiens adultes devraient manger un repas par jour pendant 6 jours et faire, un jour complet de jeûne par semaine, ce qui tend à reproduire ce qui se passe naturellement avec les canidés : ils partent à la chasse lorsqu’ils sont affamés, mais leur quête n’est pas forcément récompensée par une capture.

Ils peuvent souvent passer de nombreuses heures, voire de nombreux jours, sans rien se mettre sous la dent. Lorsqu’ils trouvent une proie, ils la mangent sur-le-champ et, après s’être reposés, ils repartent chasser, en quête d’un autre repas. Et ainsi de suite avant la prochaine capture.

Le fait de nourrir votre chien une fois par jour et de lui imposer un jour de jeûne correspond à cette séquence naturelle. Lorsque les canidés ne trouvent rien à se mettre sous la dent, leur système digestif se vide et se repose : c’est ainsi que leur physiologie a évolué depuis des millénaires et nous n’y pouvons rien changer. L’industrie alimentaire tentera de vous convaincre du contraire, mais c’est en expérimentant cette pratique avec votre chien que vous pourrez constater tous les bienfaits du jeûne sur sa santé et sa vitalité.

Le fait de laisser le système digestif de votre animal au repos permettra à son corps de se nettoyer des déchets métaboliques que la digestion produit. Son intestin peut alors se vider complètement, ce qui constitue un mécanisme très positif pour assurer sa santé à long terme. Un chien qui ne jeûne jamais aura des problèmes de peau (boutons, pellicules, oreilles qui suintent, otites, grattages, mauvaises odeurs corporelles, etc.), car les toxines accumulées dans le sang doivent trouver un exutoire et cette sortie s’effectue par la peau. Les toxines excrétées serviront alors à nourrir tous les petits êtres qui vivent normalement en symbiose dans la fourrure : acariens, petits champignons et bactéries.

De plus, tôt ou tard, un chien qui ne jeûne jamais lèvera le nez sur son bol de nourriture. Vous croirez alors qu’il devient difficile, qu’il n’aime plus son repas. En fait, il se passe sensiblement la même chose que pour nous lorsque nous mangeons trop à certaines occasions, comme à la période des fêtes. En surchargeant notre système digestif de nourriture et d’alcool, nous en venons à perdre l’appétit : notre foie nous parle. Lorsqu’un chien refuse de manger, c’est que son système est engorgé (à moins bien sûr qu’il soit malade). Il ne faut jamais attendre qu’il en arrive au point de refuser son repas. Il vaut mieux établir une hygiène alimentaire en lui imposant un jour de jeûne hebdomadaire.

Certains croiront que leur chien agit ainsi parce qu’il est allergique aux aliments qu’il consomme. Selon notre expérience, les cas d’allergies alimentaires réelles sont plutôt rares. Depuis 1990, nous n’en avons observé qu’un seul entraînant une détresse respiratoire grave. À notre avis, ces symptômes sont plutôt dus à la suralimentation de l’animal: il mange trop et ne jeûne jamais. En contrepartie, une part grandissante de chiens présente un problème d’intolérance alimentaire à un ou des ingrédients. Dans ce cas, une meilleure alimentation de la flore intestinale de ces chiens aidera à régler le problème en reconstruisant la barrière intestinale normale.

Vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée du jeûne? Rassurez-vous en vous disant qu’il s’agit d’un processus tout à fait normal dans la nature. À preuve, la maman ourse, qui met bas en plein hiver, jeûne une bonne partie du temps d’allaitement de ses oursons; la femelle phoque, pendant l’allaitement du blanchon, ne quitte jamais la banquise pour aller s’alimenter; la femelle oiseau, qui couve ses œufs en simulant une fièvre ne se nourrit pas ou très peu. Tous ces animaux qui hibernent, telles la moufette, la marmotte, passent de très nombreux mois sans rien manger.

Plus près de nous, la chienne qui aura la chance de vivre avec ses chiots jusqu’à ce qu’ils aient atteint 16 semaines, régurgitera la presque totalité de ses repas, gardant peu ou pas du contenu stomacal pour elle-même. C’est une période pendant laquelle elle perd énormément de poids. Le chien mâle reproducteur passera de très nombreuses journées sans manger lorsque la femelle sera en chaleur. Comme vous le constatez, le jeûne est vraiment un phénomène naturel chez les carnivores. Pensez à votre animal lorsqu’il est pris d’une fièvre ou d’une peur incontrôlable comme le tonnerre, ou encore d’une douleur intense, il en perd l’appétit.

Et chez l’humain? Nous jeûnons aussi, parfois volontairement, pour ceux qui vont faire des jeûnes épisodiques dans des maisons de santé spécialisées, mais parfois involontairement lorsque nous sommes malades. La fièvre, par exemple, nous coupe l’appétit, car l’énergie du corps se concentre dans le système immunitaire et n’est plus disponible pour la digestion, un phénomène courant chez l’enfant fiévreux, une personne blessée grièvement ou qui subit un stress, ou une émotion forte. C’est pour cette raison qu’il est préférable de ne pas nourrir un chien qui a peur des orages lorsque les prévisions météo se font menaçantes. Comme la peur coupe le processus de digestion, le risque de torsion gastrique s’en trouve augmenté.

Les anthropologues croient que l’homme de Cro-Magnon ne prenait qu’un seul repas par jour. À l’époque des Romains, c’était deux repas par jour pour en arriver, aujourd’hui, à trois repas quotidiens, entrecoupés de petites collations. Notre système digestif ne se repose plus!

Voici ce que nous préconisons comme jour de jeûne pour le chien adulte : Votre chien mange le samedi soir, jeûne le dimanche soir et reçoit de nouveau son repas le lundi soir. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le jeûne strict à l’eau, offrez-lui des végétaux tels que fruits et/ou légumes. Ces aliments ne font pas travailler le système digestif autant que les protéines et les matières grasses. Les os crus ne sont pas des aliments à offrir lors de la journée de jeûne, car ils sont constitués de protéines et, dans plusieurs cas, ils présentent une part importante de gras, faisant travailler le système digestif de manière trop intensive.

À quel âge pouvez-vous faire commencer le jeûne à votre chiot?
Dans notre chenil, nous débutons par de petits jeûnes. Les chiots mangent normalement deux repas par jour, le matin et le soir. De temps en temps, selon la température extérieure ou l’attitude des jeunes, nous sautons un déjeuner. Puis, vers l’âge de 6-7 mois, nous passons à un seul repas par jour et introduisons alors un jour de jeûne par semaine. Le début de ce nouveau régime est souvent relié à la température extérieure, car nos chiens vivent dehors. Comme nous avons une race de chiens nordiques, nous utilisons fréquemment la journée de canicule pour démarrer le moment du jeûne. Il faut également tenir compte de la race du chien : un Saint Bernard en pleine croissance débutera le jeûne plus tard, peut-être vers 11-12 mois.

Dans le cadre de votre réalité, vous pouvez profiter d’une soirée où vous vous absentez pour faire jeûner votre chien. Ainsi, vous n’aurez pas à subir ses pressions incessantes lorsqu’il réclame son repas! Il vous faudra faire preuve de constance, car votre animal prendra un certain temps avant de se faire à sa nouvelle réalité de jeûne.

En règle générale, votre chien pourra jeûner une fois par semaine, jusqu’à la fin de sa vie. Il arrive parfois, avec certains vieux chiens de 14-15 ans, qu’il soit préférable d’espacer les périodes de jeûne. Certains diminuent d’eux-mêmes grandement leur consommation totale quotidienne. Dans ces cas, l’observation devient la règle d’or afin d’établir la meilleure stratégie alimentaire. Pour faire accepter un repas à un très vieux chien, il faut parfois changer l’heure du repas quotidien, alors que dans un autre cas, il faut l’agrémenter d’« aliments surprises » pour attirer son intérêt. Lorsque votre animal sera rendu à cette étape, laissez-vous guider par votre instinct. Votre vieux chien sera probablement rendu à la fin de son voyage lorsqu’il décidera de jeûner par lui-même pendant plusieurs jours. Le message sera alors très clair.

En conclusion, nous devons souligner le fait que la majorité des clients qui ont introduit le jeûne comme hygiène alimentaire pour leur animal sont très heureux de leur choix.

Plan du site

Nos produits
Alimentation naturelle 101
Qualité et expertise
Galerie
Témoignages
Contact
Avantages Karnivor
Formules chien Formule chat
Autres produits
Ingrédients Formats offerts Prix
Analyses
Nutrition Les chats
F.A.Q.
Trucs de Caroline
Actualités
Mot de la présidente
Permis et certifications Chenil Niikeenuk
Enquête Karnivor
Photos
Vidéos
Chiens
Chats
Contact
Points de vente

Siège social
649, 2e Rang
Sainte-Hélène-de-Bagot, QC
Canada  J0H 1M0

Téléphone : 450-791-2250
Télécopieur : 450-791-2545
info@karnivor.ca

Facebook
Suivez-nous sur Facebook